Mairie de Bourganeuf Index du Forum Mairie de Bourganeuf
Forum officiel de la mairie de Bourganeuf.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La sculpture et ses dérivées...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mairie de Bourganeuf Index du Forum -> Les services municipaux -> [RP] Le centre culturel -> [RP] La grande galerie (peintures et sculptures)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matthew-steele
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2010
Messages: 144
Masculin
Niveau IG: Niveau 3
Localisation IG: Bourganeuf

MessagePosté le: Ven 15 Oct - 14:56 (2010)    Sujet du message: La sculpture et ses dérivées... Répondre en citant

On appelle sculpture une forme d'expression artistique en trois dimensions. Il existe fondamentalement trois manières d'envisager la création d'une œuvre tridimensionnelle, le modelage, la taille et l'assemblage.

Le modelage : L'idée de modelage fait tout de suite penser à la pâte à modeler que l'on travaille si facilement avec les doigts. Mais les œuvres d'arts sont généralement sculptées dans les matériaux durs et compacts (marbre, pierre, bois) , que l'on entame péniblement au burin ou au ciseau. Grâce à un procédé de fusion long et complexe, on sculpte aussi des figure de bronze. Beaucoup d'artistes modernes, en quête de nouveauté, emploient pour leurs créations des matériaux inattendus : des tôles, des pièces métalliques et même des matières plastiques !
la méthode consiste à ajouter ou retirer de la matière autour d'un ou plusieurs centres qui deviendront "l'âme" de la sculpture. Cette technique du modelage s'applique aux matériaux dits "plastiques", c'est-à-dire susceptibles de se déformer réversiblement sous l'effet de forces minimes (l'argile, la cire, le plâtre et des pâtes à modeler diverses). À tout moment, de la matière peut être retirée ou ajoutée, les repentirs sont permis (jusqu'à un certain point, cependant). La souplesse du matériau permet d'enregistrer les impressions les plus fugitives avec une liberté totale. La limitation principale du matériau réside dans sa résistance souvent assez faible. Le séchage lent de la sculpture est l'étape suivante pour l'argile et le plâtre, le refroidissement pour la cire et la cuisson pour l'argile sèche.

La taille : il existe deux techniques fondamentales pour travailler la pierre : la taille directe et la taille avec mises aux points.
L'assemblage...

L'Histoire :

Les premières sculptures réalisées par l'homme et ayant traversé le temps sont de petites figurines rudimentaires taillées, en pierre ou en os, qui servaient probablement à des pratiques magiques et permettaient, pense-t-on, d'exercer un pouvoir sur leurs modèles (humains, animaux). On peut facilement imaginer que des objets modelés, en terre, ont aussi existé, mais en l'absence de techniques de pérénisation (cuisson), cela ne peut être qu'une hypothèse.
Bien que cet usage chamanique ait décliné, la représentation de l'homme reste le thème favori des sculpteurs. Selon les époques et les civilisations, les artistes ont exécuté ces figurines de manière réaliste, ou bien, au contraire, ils ont pris la plus grande liberté pour interpréter leur sujet.

Les Matériaux :

Sculpter est l'art de retirer de la matière ou d'assembler ou de donner une forme à un objet, quelle que soit la taille de cet objet ou le matériau utilisé. Traditionnellement, les matériaux utilisés en sculpture sont généralement d'origine minérale, la pierre (marbre, granite, calcaire, jade), l'argile (porcelaine, terre cuite, pâte Fimo qui sèchent au four ou la terre glaise qui sèche à l'air libre en 24 h), mais peuvent également être en métal (bronze, acier, aluminium, étain) et encore d'origine animale tel l'ivoire et végétale tel le bois, certains fruits, légumes ou cucurbitacées (la citrouille d'Halloween). La sculpture moderne et contemporaine utilise également le textile (déjà utilisé depuis le XVIe siècle, comme sur « Marietta »), le verre, le sel, le sable (les châteaux de sable), la glace, l'eau, les cristaux liquides et d'autres matériaux fabriqués par l'homme, tels que les matières plastiques, et en particulier les PMMA (polymétacrylate de Méthyl) connus sous des noms déposés comme Plexiglas ou Altuglas, ainsi que n'importe quel objet trouvé. Le papier mâché est également un matériau extrèmement économique, et les techniques de réalisation de sculptures avec ce matériau sont simples à mettre en oeuvre.

La sculpture peut rester nue ou être peinte (comme les sculptures de la Cathédrale Notre-Dame de Paris dont les couleurs ont aujourd'hui pratiquement disparu) ou patinée.

Dans ses derniers écrits, Joan Miró affirmait même qu'à l'avenir, on pourrait imaginer des sculptures utilisant les gaz comme matériau. Lui faisant écho, Louis Leygue, dans son discours de réception de Nicolas Schöffer à l'Académie des Beaux-Arts, définissait ainsi la sculpture :

« La sculpture peut se réaliser selon trois procédés : celui qui consiste à prélever la matière dans un bloc compact, celui qui consiste à façonner une matière molle pour créer des formes, enfin celui qui consiste à fabriquer ce que l'on veut réaliser. »

Les formes :

- Le relief : une sculpture qui demeure attachée à un arrière-plan, se dressant hors de cet arrière-plan. Selon le degré de projection des figures au-dessus du plan, les reliefs sont qualifiés différemment : le relief écrasé (stacciato relievo) : dont le relief est très faible. Les contours des figures sont finement incisés (ex : certains reliefs assyriens).
- Le bas-relief (basso-relievo) : l'avancée d'une figure hors du plan est inférieure à la moitié de son volume, sans contre-dépouille. Le moyen ou demi-relief (mezzo-relievo) : l'avancée de la figure hors du plan est égale ou légèrement supérieure à la moitié de son volume, avec parfois de légères contre-dépouilles.
- Le haut-relief (alto-relievo)) : les formes sont quasiment complètes (en ce qui concerne leur volume), mais elles restent attachées au fond. Certaines parties (les membres, la tête) sont complètement détachées et en contre-dépouille. Distinguons l'Entaille : relief où le sujet est incisé dans l'épaisseur de la surface plane. Elle a été utilisée par les Égyptiens, d'où le nom de "relief égyptien". Un autre nom de l'Entaille est "relief cœlanaglyphique". Les parties les plus hautes de la figure affleurent à la surface, tandis que leurs contours sont profondément entaillés. C'est en quelque sorte un procédé de gravure.
- la ronde-bosse : il s'agit d'une sculpture conçue de façon à pouvoir être observée de tous les côtés. Ou presque tous les côtés : la ronde-bosse repose souvent sur le sol et elle est parfois logée dans une niche.
On remarquera Michel-Ange jouant avec ces 2 principes et exécutant des statues dont les personnages émergent du bloc (de marbre) mais pas complètement.

(Sources : Wikipédia)
_________________


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Oct - 14:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mairie de Bourganeuf Index du Forum -> Les services municipaux -> [RP] Le centre culturel -> [RP] La grande galerie (peintures et sculptures) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com